accueil-parchemin

Alix des Francs travaille essentiellement le bronze, mais aussi le bois, l'étain, la terre cuite. 
Ses sculptures devenues élancées, s'étirent dans l'espace. Ce sont souvent des figures plates, avec un aspect d'écorce. Mais parfois la matière granuleuse du métal s'associe avec le poli de certains bois pour représenter des embarcations imaginaires sur lesquelles peuvent se poser, soit des villes mythiques, soit des personnages dansants ou hiératiques. 
Il peut s'agir aussi d'animaux rêvés à partir de cire directe froissée, le plus souvent des oiseaux; ou encore des portes étranges ou des colonnes surmontées de fleurs ou de visages. 
Ses personnages minces et très allongés deviennent de hautes stèles avec parfois des éléments en bois gravé surmontés de bustes en bronze qui s'enchâssent sur le sommet de la sculpture. 
Depuis quelque temps, Alix des Francs s'est remise au dessin et à la peinture (acrylique et huile), suivant deux approches différentes : d'une part, des graphismes abstraits de couleurs vives, tracés d'un seul jet, et d'autre part, des évocations d'eaux en mouvement, ainsi que des impressions d'aurores.